Aravella Reinhart ✘ La gentillesse est au coeur de ce que donnent les pauvres.

Aravella Reinhart
Aravella ReinhartOracle
Date d'inscription : 12/12/2018
Messages : 12
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 22:02

Aravella Reinhart

Rien ne m'est plus délassant que la compagnie des enfants. Ils me rendent le goût de vivre. Je ne crois à la vie qu'en les regardant - Prince d'Elbassan

Nom & prénom(s) Reinhart Aravella
 ge : 24 ans
Orientation : Celle que l'esprit lui dictera.
Métier : Professeur des écoles et libraire à ses heures perdues.
Que pense-t-il/elle de Catharsis ? : Son avis est flou... Si les dires sont vrais, ce serait un endroit mauvais, et elle peine Cernunnos et Dana. Mais quelle est la vérité?  Une chose est sûre, c'est que même si la vie en cet endroit est difficile... C’est là que se trouve sa vie. Alors restons... Optimiste?
Avatar : Esmeralda du Bossu de Notre Dame.
- La jeune Reinhart? Bien sûr que je la connais. Tout le monde la connaît, ici ! Cette douce mais pauvre enfant.

C'est sûrement ce que tout le monde vous dirait, dans les immeubles aux alentours des bas quartiers résidentiels. Après tout, la famille Reinhart était réputée pour sa grande gentillesse, et la jeune femme ne faisait pas exception.

Douce, généreuse, à l'écoute, souriante. C'est sûrement les premiers mots qui viendraient à l'esprit de ces personnes si vous deviez résumer Aravella. En effet, cette dernière est une femme très aimable et qui dédie sa vie à celle des autres. Dans la dureté de vie des travailleurs de Catharsis, elle tente d'apporter le sourire aux plus vieux et d'égayer la journée des plus jeunes. Toujours là pour écouter les problèmes des autres, Aravella fait preuve d'une grande patience et d'un grand coeur. Toujours les paroles pour faire sourire, elle ne cache pas son espièglerie et sa tendance à parler parfois comme de vieilles personnes à l'aide de vieux adages, amusant ainsi son entourage.

Ensuite, ceux qui la connaissent un peu plus vous parlerait de curiosité, d'espièglerie, et aussi d'un optimisme à toute épreuve. Aravella est aussi connue pour adorer lire, écrire, dessiner, peindre, sculpter, faire des sciences, etc... Une surdouée réalisant un travail parfait? Loin de là ! La jeune femme est juste particulièrement curieuse, et adore apprendre, connaître, et retransmettre. C'est d'ailleurs ce qui l'a fait choisir son métier. Son optimisme, lui, la caractérise tout particulièrement : n'abandonnant que très rarement, Aravella est une sorte de source de motivation pour les autres tant sa ténacité encourage les autres. Pourtant, cet optimiste, cet amour des autres, et sa croyance personnelle lui disant que nulle personne ne peut être dépossédée de sa bonté et de son humanité.. La rendre aussi particulièrement vulnérable aux escroqueries, aux agressions, et tout autre maux de la société. Pour elle, si une personne commet des fautes, elle doit pouvoir être pardonnée, être écoutée, pour retourner sur le bon chemin !

Et ce trait de caractère... La rend extrêmement bornée par moment ! En effet, elle perd même patience face à des personnes refusant de voir la beauté du monde. Elle perd patience et peut même s'agacer face à des gens gâchant leur vie ! Et elle n'abandonnera jamais si elle croit pouvoir sauver quelqu'un. Quitte à se mettre le reste du monde à dos. Ce trait de caractère, peut peuvent le voir... Mais il est bel et bien présent. Ce sont souvent ses parents qui y ont eu affaire, d'ailleurs.

Mais pour finir... Si vous posiez directement la question à Aravella, vous découvrirez alors une femme qui, malgré son sourire, son optimisme, sa générosité... Se sent seule. Derrière cette bonté se cache une tristesse. Celle d'être aveugle, de ne pouvoir voir le monde. Celle d'une femme qui s'est battue pour vivre et prospérer. Celle d'une femme qui... Il y a encore quelque chose. Celle d'une femme qui cache peut-être quelque chose?
Un physique atypique?
Plutôt grande pour une femme, Aravella mesure 1m75 ✘ Sa couleur de peau est d'une couleur chocolat assez sombre ✘ Ses yeux sont presque blancs, et ce, en raison de sa cécité naturelle ✘ Ses longs cheveux noirs sont assez épais, et tombent en cascade le long de ses reins ✘ Plutôt fine, elle est un peu musclée, habituée simplement à porter les courses, les colis un peu lourds... Mais n'est pas une ouvrière ✘ Ses lèvres en forme de Boucle d'or sont toujours tirées en un sourire sincère ✘ Aravella porte énormément de tissus et de châles colorés, généralement oranges, violets ou encore jaunes ✘ Elle porte une multitude de bracelets de toutes les couleurs sur les poignets ✘ Elle porte beaucoup de robes, de tissus larges ✘ Ses formes naturelles ne sont ni trop présentes ni trop discrètes
L'ombre derrière la légende

Un ouvrier, et une commerçante de quartiers. Voilà la famille Reinhart. Une famille pas très riche, mais qui passe énormément de temps à vouloir aider les autres, à faire énormément d'heures supplémentaires, quitte à se fatiguer au travail pour parfois être payé un peu plus et en faire bénéficier les voisins. C'est dans cette difficulté qu'Aravella est née. Malgré tout l'amour que lui portait ses deux parents, son handicap força sa mère a abandonner son métier pour s'occuper de sa fille en intégralité, et cela entrava nettement les ressources qu'eurent les deux parents pour faire vivre une famille de trois personnes. Aravella était choyée, mais apprit à être humble, à ne pas être capricieuse, et surtout... A faire de même : aider les autres, à commencer par ses parents.

A ses 4 ans, Catharsis ouvrit ses portes et, son père fit partie des gens envoyés là-bas pour y travailler. C’est ainsi que la famille Reinhart s’y installa, enfermant ainsi Aravella dans les murs de l’immense cité-prison. Mais encore et toujours, ils se serraient les coudes. Pour la jeune fille, sa mère continuait à prendre le temps de l’éduquer, de lui apprendre à lire le braille, à lui faire du soutien scolaire pour qu’elle puisse avoir des notes correctes. Pour certaines matières, cela était difficile, et la mère redoublait de stratagèmes pour lui faire apprendre la géographie appliquée, la géométrie… Ce n’était pas des matières dans laquelle la jeune femme excellait, du moins, lors des exercices, et elle en fut souvent exemptée.

Tout se passait bien "dans le meilleur des mondes", jusqu'aux 7 ans d'Aravella. Un soir, alors qu'elle faisait la lecture à d'autres enfants de son âge ou en dessous, le temps que leur parents rentrent du travail... Un sentiment étrange la prit. Assise sur une petite chaise, elle se sentit à la fois s'élever et s'enfoncer d'autant plus dans celle-ci. Elle se sentit tomber, mais aussi s'alléger d'un seul coup. Elle se sentit à cet instant si présente... Et si absente. Coupée dans sa phrase, cela ne dura que quelques secondes. Elle eut des flashs lumineux, et sentit son ouïe se troubler, se remplir de son extérieur... Et entendit une voix lointaine, douce, qui l'appelait.

Puis la jeune fille s'écroula.

Ce malaise, il se reproduisait alors régulièrement, à la plus grande inquiétude de la famille, qui n'avait pas les moyens de faire examiner régulièrement leur fille. Le bilan médical disait simplement qu'Aravella était sujette à de grandes fatigues, dû à ses occupations scolaires, extra-scolaires, et au fait de son aveuglement qui lui demandait beaucoup de concentrations.

La réalité était tout autre, mais seule la jeune Reinhart la connaissait. Depuis quelques temps, des voix se faisaient de plus en plus présentes, alors qu'elle avait des moments d'absence. Plus cela se produisait, plus cela durait longtemps. Au début, le brouhaha des voix faisaient que la jeune fille s’évanouissait sans plus d’efforts. Puis, elle distingua dans le flot deux voix… Se concentrant sur ces dernières, elle parvint à se couper petit à petit du reste. Et au bout de quelques semaines... Aravella n'entendait quasiment plus que celles-là, lorsqu'elle se focalisait entièrement sur ces dernières. Et puis, petit à petit... Elle prit mesure qu'elle aussi pouvait... parler, dans cet état.

Et c'est ainsi que vers ses 8 ans, plus d'un an après le début de ses symptômes... Qu'Aravella entra réellement en contact avec Cernunnos, dans le plan astral. Là-bas, elle n'y voyait rien -pour une raison inconnue, mais pour Aravella, cela semblait normal-. Comme dans le plan mortel, comme si son aveuglement était permanent. Là-bas, elle apprit à connaître Cernunnos.
Puis quelques mois plus tard.. Elle apprit à connaître Dana.
A chaque fois qu'elle entrait en contact avec le plan Astral, Aravella rencontrait l'un des deux, et d'après le premier, il semblerait que leurs esprits se soient liés d'une quelconque manière. Chacun à leur tour, ils virent grandir Aravella.

Au début, la jeune enfant encore naïve, croyait à des hallucinations, croyait devenir folle, et ne racontait pas grand chose aux dieux. Elle croyait cependant de but en blanc que dans ses pensées, elle parlait bien à des dieux, et n'avait pas grand chose de concret à leur raconter, car son langage n'était pas encore parfait. Pour Cernunnos, Aravella parlait beaucoup des contes et histoires qu'elle avait lu, et écoutait beaucoup les histoires qu'il lui racontait sur sa vie passée.

En grandissant, les discours d'Aravella s'affirmèrent, et son écoute aussi. Elle entendait bel et bien les plaintes du dieu Celte, mais ne pouvait pas faire grand chose, si ce n'était que de lui expliquer la vie actuelle de son point de vue d'adolescente.
Mais plus elle grandissait, plus le rapport à ce pouvoir devenait distant. En effet, pourquoi avait-elle cette capacité? Était-ce un don? Une bénédiction? Ou une malédiction? Pour Aravella, cela commençait à devenir le dernier choix. Elle éprouvait une curiosité malsaine pour le plan astral, pour Cernunnos, pour Dana, et à ce qu’il se passait réellement dans la prison. Elle ressentait un amour, une appréciation pour les deux dieux. Mais elle ressentait aussi beaucoup de solitude, de peine, puisqu’elle seule pouvait réellement connaître ce secret. Personne de confiance à qui se confier.

En dehors de ses contact sur le plan astral, bien sûr, la jeune fille, devenant une jeune femme, avait eu des études, des projets, des envies, des déceptions. Pour commencer, Aravella avait décidé de dédier sa vie aux autres, et surtout aux enfants. C’est pourquoi elle devint professeur des écoles, ceux qui s’occupent des jeunes enfants. Elle n’excellait pas partout, mais se battait pour réussir ses études malgré ses difficultés liées à son handicap, pour apporter fraicheur de vivre à ses professeurs, à ses camarades…  Sa mère ayant repris le travail une fois qu’Aravella avait trouvé ses marques et ses habitudes d’apprentissage, la jeune adolescente avait du étudier seule en journée (soutenue par ses parents le soir), et faire fi des préjugés pour pouvoir avancer. Cela avait été dur, cela l’avait plusieurs fois mis au plus bas, mais comme toujours, la jeune femme se relevait. Il fallait être honnête : sa mère avait passé des nuits et des nuits à apprendre elle-même le braille, et à retranscrire beaucoup de livres  pour que sa fille puisse étudier. Sans elle… La jeune femme ne serait pas grand chose. D’autres personnes s’était mise à l’aider, lui dictant, etc.. Ces gens n’étaient pas vraiment des amis, c’était des gens pris de pitié ou qui aidaient Aravella autant qu’elle les aidait dans leur quartier.

Et Aravella ne connut jamais l’amour. Cela ne l’attristait pas : la jeune femme avait bien assez d’amour à revendre et à diffuser autour d’elle !

Malgré l’état de ses parents qui se dégradait en raison du travail difficile et des moyens manquant souvent, la vie de la petite famille battait son plein. Pour l’instant, rien ne pouvait vraiment chambouler la vie d’Aravella, si?
Bien que son regard se portait de plus en plus sur ce qu’il pouvait se passer à l’intérieur de la prison.
ge: 21 ans
Comment tu as trouvé le forum ? Par Tiamat !
Un petit commentaire ? De la mythologie, des humains, etc... Tout va bien :D Désolée si le personnage peut sembler un peu fade, je voulais poser mes valises correctement avant de vouloir prendre un personnage un peu plus ancré !
Dana
DanaDéesse Celte de la Lune
Date d'inscription : 16/12/2018
Messages : 20
Profil Académie Waverly
Mar 18 Déc - 17:40
Tu le sais déjà mais j'aime ton personnage, et j'aime radoter comme une petite vieille alors...

_________________
Fée au pas blanc
Le Néant
Le NéantGénèse grouillante
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 200
Profil Académie Waverly
Mar 18 Déc - 20:48

Validée !

Bienvenue sur le forum

NOTRE DEUXIEME ORACLE! :JOYEVERYWHERE: Que dire sur Aravella si ce n'est qu'elle est superbe et très humaine? J'ai hâte de la voir évoluer!
Tu es validée sans la moindre hésitation!

Maintenant, libre à toi d'aller réserver ton avatar!

Également, pour finaliser le tout, si tu le souhaites, tu peux aller flâner du côté des relationships & des liens d'rps! Pour cela, il te suffit de te rendre ici!

Bon jeu parmi nous! ♥️
Le Néant.
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly