Tiamat - Il n'est rien de plus tragique qu'une mère trahie

Tiamat
TiamatDéesse Dragone de l'Océan Mésopotamien
Date d'inscription : 10/12/2018
Age : 24
Messages : 4
Profil Académie Waverly
Tiamat - Il n'est rien de plus tragique qu'une mère trahie EmptyLun 10 Déc - 16:01

Tiamat

Il n'est d'amour plus triste que celui qui est trahi, que celui qui ne peut être rendu, que celui qui étouffe.

Panthéon d'origine : Mésopotamien
Âge : Techniquement aussi vieille que le monde ? Tout du moins le pense-t'elle, et elle ne compte plus vraiment les années.
Orientation : Pansexuelle
Avatar : Tiamat/Beast II de Fate/Grand Order
Tiamat aime. Elle aime tous, peu importe leur race, leur passif ou leur sexe. Tiamat aime tous, toute chose, tant qu'elle est vivante. Tiamat aime tous, mais en contrepartie, déteste tout ce qui vit. Elle est une mère trahie, blessée, et traumatisée. Ses maris sont morts pour elle, ses enfants les plus directs l'ont massacrée, et utilisé son cadavre pour faire du monde... le monde. Elle est primordiale, essentielle à la vie, elle ne mourra jamais réellement, mais restent la douleur, la terreur.

Tiamat a peur de mourir une nouvelle fois.

Elle est douce, maniérée, sa voix est fluette et sa silhouette frêle, mais elle est forte et terriblement puissante. Elle a porté en son sein des dieux, des monstres, enfanté un nombre incalculable de vies, elle est digne... mais elle est aussi effrayée. Elle s'isole, craint les contacts, ne parle que peu, et encore plus rarement en langage compréhensible, se contentant généralement de laisser sortir de simples sons portés par sa voix fluette et mélodieuse.

Elle est peu expressive. Pourtant, elle est confiante et fière, d'aucuns diront même d'elle qu'elle est orgueilleuse, et à raison, mais bon nombre de ces traits de caractères sont tus par le deuil et la crainte. Les dieux se sont retournés contre elle, et maintenant les humains se retournent contre les dieux. Rien ne lui dit que, un jour, elle même ne se retrouvera pas avec un couteau sous la gorge, prêt à trancher sa carotide, pour la plonger une nouvelle fois dans un sommeil-prison dont elle ne se réveillera pas avant des siècles, voire des millénaires.

Pourtant, elle est pleine de vie (sans mauvais jeu de mots) ! Elle est une oreille attentive, une étreinte réconfortante, une amante passionnée, une redoutable guerrière si elle se doit de défendre sa vie... et tous ces traits, ceux qui la connaissent en profondeur, ainsi que ceux qui ont jour fini par devenir ses ennemis le savent, mais ceux qui ne font que l'observer ne peuvent le comprendre. Parce que, pour se protéger, elle se fait craintive, elle se fait méfiante.

Seule dans sa cellule, elle ne bouge pas, seul brille l'éclat de ses yeux. Seule dans la prison, c'est à peine si elle se déplace, et écoute docilement ses geôliers, par crainte de représailles, et d'une vie qui se finirai une nouvelle fois. C'est de son plein gré qu'elle est venue. Parce que, pour un prisonnier, il n'est de lieu plus sur qu'une prison.


L'autorité d'une Mère : On n'attaque pas sa mère. On ne blesse pas sa mère. On ne tue pas sa mère. Ces principes sont inscrits dans les coeurs de tous les êtres vivants, et Tiamat en est la mère. Cette capacité perd grandement en influence plus ceux qui y sont sujet sont âgés, tels des enfants s'émancipant de leurs parents, il n'en reste pas moins que tous ressentiront une grande hésitation à l'agresser, à la blesser, et auront plus aisément tendance à retenir leurs coups.
La furie d'une Mère : Tiamat, par contre elle, n'aura aucune hésitation à punir de vilains enfants. Elle est la furie des océans comme leur calme, et en possède très clairement les attributs métaphoriques. Il est très aisé pour elle de passer comme calme et sereine, mais n'oubliez jamais que la pleine force du tout premier dragon est abrité par ce frêle corps. Elle. Frappe. Fort. Autant dire qu'elle vous met une fessée, pas deux ! Ou vous avez retenu la leçon, ou vous en êtes mort... ou les deux d'ailleurs.
L'amour d'une Mère : ... ah oui, la furie des océans, c'était pas seulement métaphorique, en fait. Elle n'est certes absolue que sur les mers et océans englobées par les anciens territoires mésopotamiens, et par conséquent son influence est réduite, parce que partagée avec celle des autres dieux des océans, mais donnez de l'eau de mer à Tiamat, et si elle le désire, elle est parfaitement capable de vous la faire boire par les trous de nez ! Bon par contre, ça ne marche qu'avec l'eau salée. L'eau douce ne l'écoute quant à elle absolument pas...
Entrave de Nihil : Les chaînes qui ornent ses bras et ses jambes, et qui parfois les forcent à rester attachées ensemble, réduisant grandement son autonomie de mouvement.
Avez-vous été capturé et, si oui, comment? :Contrairement à bien des autres... Tiamat est ici de son plein gré. Quelle surprise cela a du être pour les autorités de Catharsis que de voir marcher sur l'eau une femme cornue, s'annonçant comme étant la mère de tous, et exprimant son désir d'être restreinte en ces lieux !
L'ombre derrière la légende
"Aaaah... ? AAAAAAAAAAAAAH !"

Tiamat s'était relevée d'un seul coup, en même temps que résonnait son cri d'horreur et de terreur, en sueur et haletante. La déesse passa une main sur son front, avant de laisser un soupir lui échapper. Tout allait bien, elle était là. Elle était seule. Marduk ne l'attendait pas au détour d'un virage, hache à la main, prêt à lui ôter la vie. Et ni Kingu, ni Abzu n'étaient là... aucun d'entre eux n'aurait à mourir pour elle...

Elle le savait. Tiamat était grandement consciente de tout cela, et pourtant... la terreur était toujours là, dévorante, insidieuse. Il faisait nuit, la lune était encore haute dans le ciel, et la cave marine dans laquelle elle avait trouvé refuge était encore à moitie immergée, dans ces conditions, elle n'avait pas de raison de craindre quoi que ce soit, ce n'était pas comme si ses enfants étaient à sa poursuite, et en avaient une nouvelle fois après sa vie, après tout. Mais quand bien même... quand bien même, elle ne pouvait s'empêcher de trembler de terreur.

Bon sang, elle était Tiamat ! Elle était le premier dragon, la grande mère ! Comment pouvait-elle se laisser ainsi conquérir par ses basses pulsions de peur, quand elle devrait à l'inverse ressentir une colère vengeresse toute justifiée ?! Comment pouvait-elle craindre... une seconde mort ?

Pourtant, elle le savait très bien. Même si elle n'avait plus de poursuivants à l'heure actuelle, même si rien ne menaçait sa vie dans l'immédiat... elle savait que cela finirait par arriver. Les humains aussi s'y mettaient après tout. Même en se faisant aussi discrète que possible, en s'isolant au milieu des océans, elle le savait, ce n'était qu'une question de temps. Elle en avait vu d'autres. D'autres créatures, d'autres divinités se faire capturer, là où elle aurait pu s'élever, apporter son support, sans nul doute aider à retourner la balance... elle avait choisi de fuir. Elle avait refusé de s'élever. Parce qu'elle était terrorisée. Ça ne pouvait pas durer. La peur et la culpabilité allaient finir par la rendre folle... c'était... tout simplement impossible pour elle.

"... aaaaaah... ~"

... Ah. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Si elle craignait la douleur, si elle craignait la violence, si elle craignait la peur, si elle craignait la mort... alors elle n'avait qu'à se jeter dans l’œil de la tempête. Elle n'avait qu'à marcher, marcher jusqu'à trouver cette île. Elle n'avait qu'à se rendre, et se laisser porter par le courant, plutôt que d'essayer de le dicter. Oui, tout serait ainsi tellement plus simple...

Au final, il était plus simple pour Tiamat de mettre sa fierté de côté que de faire face à ce qui la terrorisait. Et elle ne le réalisait pas, mais plus que bien d'autres divinités, en cet instant, elle était devenue... si incroyablement proche de ces humains qui autrefois les vénéraient.
Âge: 24 ans
Comment tu as trouvé le forum ? Un autre Grand Cornu m'a traînée là par la queue ;3;
Un petit commentaire ?
Le Néant
Le NéantGénèse grouillante
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 213
Profil Académie Waverly
Tiamat - Il n'est rien de plus tragique qu'une mère trahie EmptyMar 11 Déc - 18:53

Validée !

Bienvenue sur le forum

PAUVRE TIAMAT LA TwT J'espère qu'elle arrivera à surpasser ses peurs désormais! ♥️
Tu es donc validée sans aucune hésitation, évidemment!

Maintenant, libre à toi d'aller réserver ton avatar & ton appartenance non-humaine si tu... n'es pas humain (logique, merci Néant-obvious!) juste là!

N'oublie pas, également, d'aller lancer un dé pour avoir connaissance de ton premier pouvoir débloqué, juste là!

Également, pour finaliser le tout, si tu le souhaites, tu peux aller flâner du côté des relationships & des liens d'rps! Pour cela, il te suffit de te rendre ici!

Bon jeu parmi nous! ♥️
Le Néant.