Seek & Destroy || ft. Arès

Hel
HelDéesse Nordique d'Helheim
Date d'inscription : 08/10/2018
Messages : 17
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMar 23 Oct - 23:26

Seek & Destroy || ft. Arès WdkXhJT

SEEK & DESTROY ft. Arès


Des hurlements déchiraient le ciel.
Au loin, Hel entendait cette rumeur, ce son qui la ramenait à ce que l’humain avait de plus bestial : la soif du sang. Elle qui avait pourtant l’habitude de la mort, du sang, de la bestialité, elle restait toujours aussi surprise face à l’engouement des humains pour toutes ces choses. Mais qu’elle approuve ou non, elle n’avait pas vraiment le choix. Toujours au loin, elle entendit le nom de son adversaire. Arès. Elle haussa les épaules; elle en avait déjà entendu parler, mais elle ne connaissait presque rien de lui -ou elle. A la demande des humains qui l’entouraient, elle se leva sans vraiment de motivation, dominant de toute sa grandeur l’homme en face d’elle qui, clairement, se sentait tout petit face à Hel. On lui demanda de mettre un genou à terre pour être plus accessible, elle s’y plia sans rien dire.

Il fallut plusieurs minutes pour retirer toutes les boucles d’oreilles de Hel. Elle entendit un humain maudire celui qui avait “créer ce Nihil”, elle répondit avec un sourire que ça n’était pas là pour leur rendre la tâche facile. Elle se prit un léger coup dans les côtes, ce qui lui tira un sourire et une insulte bien corsée. Une fois libre de ses mouvements, ceux qui l’entouraient s’en allèrent rapidement, à la fois intriguée et paniquée de voir la Déesse des morts libre de ses gestes. Faisant craquer ses épaules, elle demanda à avoir une arme. Après tout, c’était autorisé et puis, il semblerait que cela plaît au public. Et au fond, tout cela l’amuse aussi.

Agrippant une longue épée massive qui semblait rouillé -mais ne vous méprenez pas, cela n’est qu’un effet de style-, Hel la fit tourner dans sa main comme si c’était un bâton de bois. S’approchant de la grille, elle attendit sagement que cette dernière s’ouvre. Une fois que le tintement distinctif des grilles se tu, elle entra dans l’Arène. Les clameurs se faisaient bien plus fortes, comme un millier de coup de marteaux qui résonnent autour d’elle. Ou plutôt d’eux. Face à elle, un homme se tenait debout. Arès, probablement. Elle reconnaissait qu’il était plutôt impressionnant -et classe. Alors elle s’inclina gentiment devant lui, faisant toujours tournoyer son arme dans sa main avec aisance.

“Oh, bonjour. Vous êtes Arès c’est ça ? Bon, je ne sais pas trop ce que vous pensez de tout ça mais … Je suis désolée de devoir vous démolir aujourd’hui, n’y voyez pas de problème personnel. Je pense de toute façon que …” Hel se positionna, l’épée prête à fendre l’air “... Nous n’avons pas trop d’autre choix.”

Sourire sur les lèvres.
Arès
ArèsDieu Grec de la Guerre
Date d'inscription : 07/09/2018
Messages : 33
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMer 24 Oct - 22:11
        Un vaste sourire trônait sur ses lèvres alors qu'autour de lui les humains s'échinaient sur son entrave. Ses mains agrippaient de toutes leurs forces le cuir des accoudoirs de son siège, comme pour se retenir instinctivement, mais aussi en prévision de l'extraction de l'attache. L'os craqua lorsque la clé anglaise commença à dévisser l'énorme genouillère, l'axe de nihil de l'entrave crissant contre son os en lui soutirant une onde de douleur remontant le long de sa colonne vertébrale. Mais il se força à garder son sourire, ses babines se crispant pour maintenir un semblant de rictus déformé par la douleur de la vis qu'on lui ôtait. Puis le mal laissa sa place à une vague de chaleur intense, la divinité reprenant la maîtrise de son corps, inondant ses veines. Bon sang ce que ça pouvait être bon ! La sensation de pouvoir lui montait à la tête, comme une drogue, cocktail grisant d'adrénaline, d'endorphines et de sang divin.

         Les humains firent pivoter le siège de barbier et libérèrent les lourdes chaines qui le liaient à lui. Une poussée brutale sur ses bras et ses jambes et enfin il se tenait fièrement debout, libre de toutes menottes. La tension flottait dans l'air, presque palpable, ce qui ne faisait que renforcer sa joie et son entrain. Trop de temps avait coulé depuis son dernier combat et le sang chantait à ses oreilles, attendant impatiemment de se battre. Autour de lui les gardes le regardaient avec méfiance, leurs regards chargés de défiance et de soupçons, leurs mains crispées sur les fusils d'assauts chargés de nihil, prêt à mettre un terme à la moindre révolte. Mais il ne se rebellerait pas, une fois lui avait suffit.
     
         Le dieu de la guerre s'approcha du râtelier plein à craquer, faisant jouer ses doigts sur le métal froid, tâtant les armes à la recherche d'un signe du destin, laissant son cœur choisir laquelle prendre cette fois ci. Rien ne saurait faire honneur à ce qu'il ressentait, la simple puissance de l'attente, l'attraction de la tension, délectable jusqu'au bout. Son index se figea sur une large épée, trop lourde pour un humain, mais parfaite pour lui, ses bords tranchant se finissant non pas sur une pointe mains un troisième fil aussi coupant que les deux autres, une arme d’exécuteur. Il la fit tournoyer, gouttant son équilibre imparfait, l'attraction du mouvement, l'énergie presque inopposable dont s’imprégnait l'acier à chaque coup et il frissonna à l'idée de s'en servir dans quelques instants.

          Puis les gardes le traînèrent doucement jusqu'à la lourde porte blindée qui le séparait du ring. Les vérins pneumatiques laissèrent s'échapper un souffle sifflant en écartant les deux battants d'acier trempé, révélant l'arène bourdonnante. Les gradins étaient engorgés, surchargés de spectateurs beuglant et vibrant à la simple idée du sang qui allait se répandre d'ici peu. Tant d’énergie rassemblée dans un si petit endroit, cela lui rappelait le Colisée et sa gloire d'antan. Écartant largement ses bras, Arès se gorgea des vivats et des cris, laissant leur appel bestial réveiller en lui des souvenirs, invoquant la violence qui se nichait au plus cœur de son âme. Quelle joie d'être ici.

         La tête bien relevé, ses cheveux collant à son front à cause de la transpiration, tournant lentement sur lui même pour admirer son publique, il s'avança jusqu'au centre. Puis vint la femme qui l'affronterait, des traits agréables, des cheveux blancs comme la neige et des yeux saisissants. Le tout rehaussé d'une assurance surnaturelle et d'une langue bien pendue. En d'autre circonstances il aurait aimé discuter avec elle, mais aujourd'hui il n'était pas vraiment d'humeur bavarde.

"J'adore quand mes adversaires ont du répondant, c'est bien plus amusant. Je compte bien me défouler et leur offrir un beau spectacle, alors j'espère que tu vas te donner à fond petite colombe, parce que c'est bien ce qu'il te faudra. Après tout, nous n'avons pas vraiment d'autre choix que de s'amuser."

Puis se départissant de son sourire narquois, le dieu de la guerre se mit à rire à gorge déployé, d'un rire caverneux et tonitruant.

_________________
"Il y a en moi un amour comme vous n'avez jamais vu. Il y a en moi une rage qui ne saurait jamais s'échapper. Et si je ne prospère point dans l'un, je m'épanouirai dans l'autre.
Hel
HelDéesse Nordique d'Helheim
Date d'inscription : 08/10/2018
Messages : 17
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMer 24 Oct - 23:57

Seek & Destroy || ft. Arès WdkXhJT

SEEK & DESTROY ft. Arès


Elle prit un instant pour détailler son adversaire, le temps que ce dernier se présente à elle. Impressionnant même si plus petit qu’elle -en même temps il était difficile de trouver chaussure à son pied lorsque l’on descend directement d’une géante nordique. Mais Hel n’est pas du genre à juger quelqu’un par sa taille, bien au contraire : après tous ses deux serviteurs lui arrivaient à peine à la taille et cela n’en fait pas moins des adversaires redoutables. Mais il était encore trop tôt pour les invoquer, elle n’avait aucune envie d’écourter le combat aussi rapidement. Cheveux couleur d’or virevoltant légèrement, elle avait tout de suite remarquée son épée, aussi imposante que la sienne bien que radicalement différente et déjà, Hel souriait intérieurement. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu d’adversaire se battant à l’épée comme elle avait coutume de le faire et cela attisa encore plus sa curiosité.

Petit à petit, elle sentait son pouvoir lui traverser les veines, comme un vieux poison qui revient doucement dans le corps de son propriétaire. Ce n’était ni douloureux ni agréable; c’était indescriptible, surtout pour quelqu’un qui ne serait pas un dieu ou une déesse. Faisant de nouveau craquer son cou, roulant des épaules telle une véritable combattante, la voilà épée levée, à attendre que son adversaire se manifeste. Et elle ne fût pas déçue d’entendre le discours d’Arès, prononcé par une voix forte et profonde qui lui rappelait un peu chez elle, finalement. Froide. Sombre. Résonnante. Un combat formidable s’annonçait. “J'adore quand mes adversaires ont du répondant, c'est bien plus amusant. Je compte bien me défouler et leur offrir un beau spectacle, alors j'espère que tu vas te donner à fond petite colombe, parce que c'est bien ce qu'il te faudra. Après tout, nous n'avons pas vraiment d'autre choix que de s'amuser.”

Hel fit un large sourire en entendant Arès rire à gorge déployer, un croisement parfait entre un rire puissant et flippant. Mais Hel aimait ça : après tout, elle avait ses propres originalités aussi. Son sourire qui faisait l’aller-retour entre ses deux oreilles laissa place à une sorte de “Hanw” léger, presque murmuré. Et oui, même en situation de combat, même une fois l’épée levée vers son adversaire, même si ce dernier agissait comme le dernier des psychopathes de la planète, Hel était touchée de se faire appeler “Petite colombe”. Oh bien sûr elle n’était pas dupe, cela n’avait probablement rien d’un compliment … Mais ça lui changeait des “la balafrée” et autre théorie sur son visage qui serait à moitié putréfiée. Le genre de chose qui parvint à complexer une déesse; et si vous trouvez ça ridicule, essayez d’imaginer de chaque illustration de votre visage montre une partie qui serait difforme et cadavérique. Avouez qu’il y a de quoi être un peu énervée.

Mais peu importe. Faisant doucement crisser son pied sur le sol rocheux, elle acquiesça doucement, faisant comme voler ses cheveux autour de sa tête. “Ce serait une vraie insulte si je ne me donnais pas à fond. Alors je te promets …” Hel avança d’un pas, toujours sur sa garde “... De ne retenir aucun de mes coups.” A peine le mot “coups” prononcé qu’Hel fonça vers son adversaire, se projetant d’un coup de pied pour se donner de l’élan et de la vitesse. Dans un même mouvement, elle abattit son épée, le côté tranchant dirigé vers l’épaule d’Arès, celle reliée au bras et à la main qui tenait son épée. Son coup, bien que lourd, était rapide et précis. Pour un humain, elle donnait cette sensation de se déplacer à une vitesse prodigieuse, proche de l’impossible. Pour elle -et probablement pour Arès- ce n’était qu’une promenade de santé. Il serait peu judicieux de donner tout ce qu’elle avait dès le début des hostilités, alors qu’elle ne connaissait rien ni des techniques d’attaques, ni des pouvoirs de son adversaire. Elle se doutait qu’il esquiverait, elle se doutait même de -peut-être- se prendre un coup à revers, mais après tout.

Ils sont là pour s’amuser, pas vrai ?
Arès
ArèsDieu Grec de la Guerre
Date d'inscription : 07/09/2018
Messages : 33
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyJeu 25 Oct - 23:26
       Un coup de tranche ? Prévisible, mais au moins la déesse avait du mordant, le coup n'avait surement pas pour but de le blesser réellement, mais au moins de le forcer à montrer son style, mordante et intelligente, une adversaire à ne pas sous estimer. A peine l'épée fut elle fixée sur lui que son sang se mit à bouillir, brûlant intensément dans ses veines, une onde de rage débordante monta en lui. Pas tout de suite, s'emporter immédiatement était une mauvaise idée. Profitant de la vague de force parcourant ses entrailles, Arès envoya violemment son épée vers les airs, percutant la lame rouillée et déviant le coup. Puis profitant de l'inertie de son épée, il infléchit sa course au dessus de sa tête, la laissant retomber sur l'arme de la nordique, faisant au passage tinter l'acier en grandes pompes. Mais lorsqu'une arme aussi lourde est en mouvement, même pour un dieu il vaut mieux en profiter. Utilisant le poids de l'arme qui l’entraînait en arrière, il envoya son poing ganté droit vers la tête d'Hel. Brutal, pas très sophistiqué, mais suffisamment impressionnant pour arracher des cris à la foule en délire.

_________________
"Il y a en moi un amour comme vous n'avez jamais vu. Il y a en moi une rage qui ne saurait jamais s'échapper. Et si je ne prospère point dans l'un, je m'épanouirai dans l'autre.
Hel
HelDéesse Nordique d'Helheim
Date d'inscription : 08/10/2018
Messages : 17
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMer 26 Déc - 13:39

Seek & Destroy || ft. Arès WdkXhJT

SEEK & DESTROY ft. Arès


Cling. Un bruit de fer retentit dans l’arène, sonore et grisant pour la jeune femme. Comme elle l’avait prévu, son coup fût repoussé par Arès avec une facilité qui aurait pu la déconcerter, mais il n’en est rien. Bien au contraire, le contre de son adversaire lui arracha un léger sourire édenté, presque machiavélique. Résistant sans trop d’effort au poids de l’épée d’Arès contre la sienne, Hel cambra légèrement, se préparant à une contre-attaque. Serait-ce par l’épée, par la main ou par les jambes que le danger viendrait la toucher ? La réponse fût aussi rapide que brève lorsque le poing d’Arès se dirigea vers son visage, en plein milieu de ce dernier. Bien sûr qu’Hel le sentit, mais dans un réflexe qui n’avait rien d’humain, elle réussit à utiliser sa cambrure pour reculer et se pencher légèrement en arrière, suffisamment pour ne pas finir avec un nez brisé. Mais ce poing, rempli de la rage du guerrier, réussis quand même à la toucher. Bien joué, pensa-t-elle alors qu’elle fit un pas en arrière, frottant de son pouce son nez.

Mais pas question de le faire attendre plus longtemps. Faisant tourner son épée dans sa main, telle une jongleuse de cirque, elle tourna légèrement autour de son adversaire, ce sourire carnassier toujours fixé à son visage. Oui, elle s’amusait énormément. Et pour une fois, elle ne prit pas la peine de le cacher : elle avait autre chose à penser en plus, la foule semblait aimer la voir agir avec fougue. D’ailleurs, tout en tournant son épée, elle entendait les cris provenant du public. Puis, d’un coup, elle s’arrêta de tourner et fonça de nouveau sur Arès, attaquant cette fois-ci de côté. Mais ce n’était pas un coup lourd et un peu lent comme le précédent : elle attaquait avec vitesse et fureur. Une fois à gauche, puis à droite, puis à gauche, continuant d’asséner coups sur coups à Arès, faisant tinter leurs deux épées dans une mélodie qui la plongeait dans une sorte de transe. Et sans prévenir, elle changea brusquement de trajectoire, tentant de le prendre par surprise. Une attaque d’estoc, violente, diriger sur son épaule droite.

Evidemment, en bonne combattante, Hel visait en priorité son bras fort, pour réduire un peu sa mobilité. La pointe en avant, elle savait qu’elle ne pourrait le trancher de part en part -en tout cas elle espérait que ça ne serait pas le cas. Le combat devait durer encore un peu sinon où est le challenge ? Non, elle voulait simplement l’entailler “gentillement”; lui rendre le coup qu’elle avait reçu en pleine visage en quelque sorte.
Arès
ArèsDieu Grec de la Guerre
Date d'inscription : 07/09/2018
Messages : 33
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMer 26 Déc - 14:14
       Son sang jaillit, ichor doré et poisseux s'accrochant désespérément à sa blessure, la machinerie biologique divine de son corps tourna quelques instants à plein régime pour atténuer la douleur et le renvoyer au combat. Ses glandes pompèrent leurs cocktails chimiques pour effacer le calvaire de la déchirure. Au fond de lui une envie profonde de s’abandonner corps et âme à se frénésie se fit sentir, se mouvant en périphérie de sa réflexion, tentation malsaine qu'il lui fallait combattre pour le moment, peut être lorsqu'il serait plus blesser.
      L'épée lui arracha un grognement de douleur, grondement de basse émergeant du plus profond de sa gorge accompagné d'un rictus d'excitation fou. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas senti tout cela, l'exultation aliénante, le bourdonnement du sang divin à ses oreilles, la pulsation du combat dans ses veines. Et puis on ne lui avait pas calé une incapable comme adversaire, loin de là, la déesse aux cheveux blancs se défendait très bien, avec préméditation et intention. Tout était à la hauteur de ses attentes, et pour la première fois depuis son incarcération, le dieu de la guerre se sentit enfin revivre pleinement.

      L'adrénaline débridée qui filait à travers son réseau sanguin lui donna une sensation de puissance sans pareille et il enchaîna coups sur coups, projetant la lourde lame dans de grands arcs pour gagner en moment, forçant l'autre à parer des coups de plus en plus brutaux. Petit à petit il taillait dans la garde, obligeant son adversaire à lui céder du terrain, pas après pas, les parades se faisaient plus tardives et moins assurées. Le choc de l'acier remontant le long de son bras le fit frémir de joie, et sans s'en rendre compte il se mit à rire comme un dément alors que son corps se rapprochait lentement de celui de la nordique.

      Puis le moment vint pour lui de mettre son plan à execution. Les deux étaient si proches que ses moulinets devenaient de plus en plus ardus à réaliser. Son arme quitta sa main, et ses doigts gantés agrippèrent la petite colombe, en un éclair il passa son tibia derrière le genoux d'Hel et projeta son épaule sur elle pour la faire tomber. A nouveau son gantelet libre vint chercher le nez déjà touché.  

_________________
"Il y a en moi un amour comme vous n'avez jamais vu. Il y a en moi une rage qui ne saurait jamais s'échapper. Et si je ne prospère point dans l'un, je m'épanouirai dans l'autre.
Hel
HelDéesse Nordique d'Helheim
Date d'inscription : 08/10/2018
Messages : 17
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès EmptyMer 26 Déc - 19:35

Seek & Destroy || ft. Arès WdkXhJT

SEEK & DESTROY ft. Arès


Sentant comme une légère résistance, Hel poussa de toute sa force et son poids son épée, utilisant sa paume contre la garde pour la pousser encore un peu plus. Hel ne pu retenir un bruit, entre le gémissement et le grognement, lorsqu’elle comprit que son coup avait touché Arès. Un grognement de joie, étrangement grave quand on connaît sa voix habituelle. Sans relâcher son arme, elle garda quelques fragments de secondes sa position, jusqu’à ce que son adversaire parvient à se dégager. Il saignait, un peu. Pas suffisamment à son goût; mais c’était un début. Retirant son arme, la faisant de nouveau tournoyer, le sang fut projeté dans les airs avant de retomber sur le sol dans une traînée un peu macabre, sale. Hel roulait ses épaules, preuve qu’elle s’amusait beaucoup -mais aussi que ce dernier coup lui avait demandé au moins un peu d’effort. Rapidement, elle se remit en garde, sans pour autant parvenir à contenir sa joie.

Pourtant, elle avait résisté face à l’idée de ce combat. Elle avait refusé, prenant des coups, ressentant ce qu’on appelle “la douleur”. Et finalement, elle s’amusait tellement. Bien plus que durant ces derniers siècles. Comme quoi, les Grecs en ont dans le ventre et Arès, avec son visage défiguré par la rage et l'excitation, était un excellent adversaire. Peut-être que c’était pour cela qu’elle éprouvait autant de plaisir à lui taper dessus ? Se battre contre quelqu’un qui a de la résistance est mille fois plus drôle que contre quelqu’un qui se laisse frapper volontairement. Puis, un rire. Un rire dément, un rire de démon. Celui d’Arès. Et c’était contagieux, puisque Hel se mit à rire également, le voyant tenir son épaule avec un regard de fou, proche du gouffre. Et elle ne pouvait s’empêcher de rire avec au moins autant de démence que lui, à la fois impressionnée, électrisée et il faut le dire : fichtrement excitée par ce combat. Elle sentit comme une vague de peur et de dégoût dans les gradins, mais qu’importe : il n’y avait plus qu’elle et Arès qui importait dans l’immédiat.

Puis, la lourde épée de son adversaire fendit de nouveau l’air en sa direction. Elle para, une fois, deux fois, trois fois … Rapidement elle comprit le stratagème d’Arès, semblable au sien quelques minutes plus tôt. Elle encaissait, avec force et une agilité impressionnante … Au début. Plus elle paraît de coups, plus elle perdait en vitesse. Oh bien sûr, elle ne fatiguait pas le moins du monde mais les coups d’Arès étaient redoutables, emplis d’une fureur inouïe et il était de plus en plus compliqué d’encaisser sans faiblir ne serait-ce qu’un peu. Mais cela lui plaisait : l’absence de difficulté l’aurait laissé de marbre. Petit à petit, elle sentait qu’elle perdait du terrain en reculant centimètres par centimètres alors qu’il prenait de plus en plus de place dans son espace vital. C’était dangereux et, alors qu’elle tenta d’esquiver un coup tout en préparant une roulade sur le côté, elle fût prise par surprise. Littéralement.

Arès était si proche qu’elle pouvait sentir l’odeur de sa peau et de son sang. Elle pensait pouvoir esquiver, mais elle ne s’attendait pas à ce que le Dieu de la guerre lâche délibérément son épée, la déstabilisant quelques secondes. Elle sentit sa main la saisir et, sans pouvoir contrer, son genoux fléchis violemment, la projetant au sol du haut de ses deux mètres. Son dos ricocha sur le sol dans un bruit sourd. Mais ce qui déclencha un léger râle de la part de Hel, ce fût le coup de poing d’Arès qui était bien plus violent que le précédent et cette-fois-ci, surtout, il toucha sa cible. Un jet de sang impressionnant s’échappa du nez de la Déesse, tel une fontaine rougeâtre et glauque. Un liquide poisseux, puant et au goût de fer qui coulait le long de son visage et de sa gorge. Bien que sonnée, elle agrippa Arès de ses deux mains puis lui donna un coup dans le torse tout en le poussant derrière elle.

Peu importe où il atterrissait, elle voulait simplement remettre de la distance entre eux pour reprendre le contrôle du combat. Rapidement, elle se redressa avec l’agilité d’un félin tout en sautant sur ses deux pieds avant de faire volte-face. Du sang coulait désormais le long de son haut, tombant en gouttes sur le sol. Elle s’essuya avec son avant-bras et cette fois-ci, ce fût Hel qui se mit à rire. Un rire bien plus fou que son précédent. C’était fini et au fond elle le savait : son penchant sadique avait repris le dessus. Passant sa main ensanglanté dans ses cheveux blanc, elle ne pu retenir un “Bien joué !” tonitruant avant de foncer de nouveau vers Arès, sans son épée cette fois-ci.

Et surtout, il n’était plus question de faire dans la demi-mesure. Désormais, elle frapperait avec autant de force que pour tuer. Et son premier coup ne fit pas attendre : une fois à la hauteur d’Arès, elle se rapprocha le plus possible tout en levant son poing gauche comme pour le frapper au visage. Mais au dernier moment elle se ravisa et frappa du pied droit, pour le prendre par surprise en visant les côtes avec le bout légèrement pointu de sa botte. Un coup rapide, incisif, qui visait à, au mieux, le briser en deux, au pire, se marrer un peu.

Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
Seek & Destroy || ft. Arès Empty