We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON

L. « Dragon » Cadelían
L. « Dragon » CadelíanScientifique instigateur
Date d'inscription : 22/12/2018
Messages : 16
Profil Académie Waverly
We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON EmptySam 22 Déc - 22:32

L. « Dragon » Cadelían

Let´s see how many people you can kill with the power of love

Nom & prénom(s) Liam Cadelían
Âge : 29 ans *tousse*
Orientation : Nord-Ouest, probablement.
Métier : Scientifique
Que pense-t-il/elle de Catharsis ? : C'est un bijou
Avatar : Watase Sanetoshi - Mawaru Penguindrum
Liam, tu es un monstre, un mélange destructeur de peur et de colère. Tu es la patience. Ils n'imaginent pas à quel point tu peux attendre son heure, à quel point tu peux repousser les limites de ta patience pour arriver à tes fins. C'est effroyable. Mais en présence de quelqu'un, tu peux te montrer impatient. Tu détestes qu'on tourne autour du pot. Autant dire les choses franchement, tout le monde s'en portera bien mieux. Et leur tête aura plus de chances de rester intacte. Non que tu sois réellement violent, mais tu as des manières plutôt étranges de faire comprendre que tu t'ennuies ou que tu es agacé. Tu es l'impassibilité. Tu n'es pas colérique, loin de là. Tu es plutôt du genre à accumuler la colère et la laisser échapper par petites gouttes acides. Parfois, tu en arrives à te déchaîner. Et ça fait mal. Très mal. Dragon, ce sont également les lubies des plus obsessionnelles et destructrices. Quand tu t'attaches à quelque chose, soyons sûr que tu iras jusqu'au bout de ta nouvelle lubie, et cela peu importe les conséquences. Mais tu es également consumé par une tendre passion : les livres, les divins livres. Tu les aimes plus que tout et passerais volontiers ta vie le nez dans les ouvrages, peu importe leur âge, leur langue ou leur contenu.

Adepte du style je parle pas de moi mais je vais tout savoir sur toi, tu n'as pas ton pareil pour manipuler tes interlocuteurs et les amener à ce que tu veux obtenir d'eux. Tu es un beau-parleur, petit Dragon, un petit charmeur qui n'use toutefois de cet aspect de ta personnalité qu'en dernière nécessité. Tu ne te montres câlin et demandeur que quand tu en est arrivé aux extrêmes. Sinon, tu afficheras des manières plus moqueuses, et le sarcasme est ta langue maternelle.
Tu es quelqu'un de fourbe mais terriblement protecteur, un homme plein d'assurance mais qui reste dans l'ombre, à l'écart. Tu es un opportuniste, sans aucune loyauté. Tu changes d'avis au gré de tes envies et te place toujours du côté de celui qui semble le plus utile à tes plans. Parce que, oui, tu n'obéis qu'à toi-même et la simple idée que d'avoir un maître ou de devoir dépendre de quelqu'un te rends malade. Par contre, tu es extrêmement possessif.

Tu es excentricité, comme le prouvent tes cheveux roses et ton look quelque peu étrange, qui en fait douter plus d'un sur tes fonctions et ta présence à Catharsis. Et à simple titre d'information, tu es également un gros radin et un maniaque du rangement des livres. Gare à celui qui osera venir foutre le bordel dans ta précieuse bibliothèque.


L'ombre derrière la légende
Tu as écrit le début de l'histoire
J'écrirai la fin tout seul par défaut
Je n'avais jamais cessé de te croire
Mais ce soir tes mots sonnent vraiment faux
Tu peux supplier, tout nier
Tes mains sont liées
Tu vas récolter ce que tu as semé



L'eau brûlante qui s'écoule sur ton dos te fait siffler de douleur, mais la satisfaction de voir l'eau à tes pieds être rougie par le sang qui te maculait te fait savourer ce moment. Enfin, vous y êtes arrivés. Enfin, TU y es arrivé. Des années de recherches, des années de doute et de frustration, des années d'argent brûlé dans une recherche que tous disaient insensée. Mais vous êtes arrivés. TU y es arrivé.  Toutes ces années de recherche ont enfin touché à leur but, et tu as enfin obtenu vengeance. Tes yeux se ferment, et tu te remémores le chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui, jusqu'à la raison pour laquelle tu es maculé de sang mais euphorique en le voyant glisser sur ton corps, emporté par l'eau.

C'était il y a longtemps, et tu étais jeune. Tu n'as pas réellement changé de tête depuis, d'ailleurs, mais nous y reviendrons plus tard. Tu étais jeune, tu étais fringant, et tu rêvais d'imposer ton nom. Au détour d'un bar, entre un gin tonic et une bière, tu avais fait sa rencontre. Charmante comme elle l'était, tu n'avais pas vu le piège venir, et tu avais marché à grands pas dedans. Enivré d'amour, tu aurais cueilli la lune si elle te l'avait demandé.
Tu étais jeune, et bien que rendu con par une femme, tu n'en restais pas moins la tête de ta promo scientifique, un futur nom bien prometteur qu'on s'arrachait déjà dans l'ombre. Tu avais la connaissance, l'avidité et la curiosité. Et comme tu devenais con comme un champignon quand elle te regardait dans les yeux, tu étais littéralement tout ce dont elle avait besoin. Ne te manquaient que le financement, et le temps. L'un et l'autre, elle te les fournit gracieusement, quoique le deuxième fut un cadeau plus subtil, dont tu ne découvris le poison que tard. Bien trop tard.

Tes recherches te prirent des siècles. Littéralement. Et aujourd'hui encore tu ne parais en faire que la trentaine, et encore. Tes recherches te menèrent, avec ton équipe, avec une longue succession d'équipes et de chercheurs, à extraire du Néant une substance aussi étrange que étonnante, que vous baptisèrent Creaturae. Ô fous que vous étiez, d'avoir fait une telle mise à jour. Fou que tu étais d'avoir succombé à ses belles paroles.
Ce qu'elle cherchait, elle l'avait désormais à portée de main. Ce qu'elle avait cherché, et que tu avais trouvé pour elle, c'était la Puissance à l'état pur. Et ce qu'elle comptait en faire n'était pas pour le bien de l'humanité.

Et maintenant, elle n'avait plus besoin de toi. Elle n'avait plus à faire semblant, à faire semblant de t'aimer, à faire semblant d'aimer ce fils qu'elle t'avait donné quelques années auparavant, alors que tu te décourageais dans tes recherches et qu'elle sentait que tu risquais de lui échapper. Ce même fils qui s'écroula à tes pieds, les yeux grand ouverts, un rictus de terreur imprimé à jamais sur son visage. Et tu le savais, si elle faisait un pas de plus, si sa main effleurait le fruit de tes recherches vous seriez perdus. Alors, dans le désespoir, tu avais saisi la première chose qui t'étais tombée sous la main, et la lui avait lancé au visage, dans l'espoir un peu fou de la ralentir.

Et cela fonctionna. Cela fonctionna beaucoup trop bien, même. Cette substance, que vous aviez tirée du Néant en même temps que le Creaturae, vous vous étiez à peine penchés dessus, parce que ce n'était pas ce que vous cherchiez. La substance, à peine avait-elle effleuré la peau de la déesse, s'y était accrochée, refusant de se décoller. Et la déesse… était devenue femme. Plus de magie crépitant au bout de ses doigts, plus de force à vous disloquer comme un fétu de paille. Plus rien, si ce n'était qu'un corps hurlant de colère et de rage, et dont le poing qui s'abattit sur ton nez te fit si peu mal en comparaison de la claque cosmique que ça aurait dû être.

Les anciens dieux étaient une plaie. Et toi tu étais brisé. Les années qui suivirent restent floues pour toi. Tu avais sombré, et on t'avait maintenu en vie de force, tu ne savais encore comment. Ton équipe de chercheurs avait veillé sur toi, d'un accord commun. Ils avaient continué tes recherches, et largement puisé dans les fonds qui vous restaient. Et Catharsis avait, lentement mais sûrement, émergé. Ils avaient eu peur, bien évidemment, des découvertes que vous aviez fait. Ils se rendaient compte qu'il y avait tout un pan du monde que tous avaient oublié, mais qui pouvait à n'importe quel moment resurgir et tout engloutir, aussi facilement que ça. Et ça ne devait pas arriver. Jamais.

Le Temps dont elle t'avait fait cadeau n'était pas encore arrivé à son terme. Et tu comptais bien l'utiliser. Des années et des années furent nécessaires que pour que tu te relèves, autant d'années qu'il fallut à Catharsis pour se construire. Tu avais repris tes recherches. Tu voulais détruire les dieux, mais le nihil dans sa forme actuelle n'était pas encore suffisamment satisfaisante. Tu voulais venger la perte de ce fils que tu avais aimé, tu voulais te venger de cette déesse qui t'avait allègrement piétiné.

Elle fut le premier dieu à franchir les portes de la prison. Elle fut, pendant de longues années, ton sujet d'expérience. Cependant, elle n'avait pas encore perdu sa fierté, sa colère, son arrogance. Vous vous crachiez des insultes à tours de bras, et elle ne se lassait pas de t'expliquer dans les moindres détails comment elle aurait voulu mettre fin aux jours de ton fils, et comment elle avait finalement procédé, par manque de temps, par précipitation, par euphorie. Sur sa peau, le nihil que tu avais mis des années à mettre en forme, avait sifflé. Tu l'avais égratignée, écorchée, blessée. Son sang t'avait éclaboussé, ce même sang que tu regardais disparaître sous la douche.



Catharsis était prête à accueillir le reste de ces engeances millénaire. Et ton but avait changé. Les détruire ne t'apporterait guère de satisfaction. Les asservir, en revanche, sonnait comme une belle justice à tes oreilles. Tu allais les dépouiller de tout, et tu en ferais des outils, dont tu te servirais allègrement. Comme elle s'était servie de toi.

J'aurais tant aimé que tu te traînes
A mes pieds enfin pour sauver ta peau
Quand je balançais entre amour et haine
Prêt à recommencer tout à zéro.

Parcourant les couloirs de Catharsis en faisant claquer au vent ta blouse de scientifique, ton nom n'est guère connu des dieux qui pourrissent dans leurs cellules. Tu n'as jamais désiré être affiché comme l'une des têtes pensantes de la prison, préférant le masque anonyme d'un chercheur. Continuer tes recherches était tout ce qui t'importait. Si le Néant avait abrité en son sein le Nihil et le Creaturae tout ce temps, alors il devait probablement encore cacher d'autres choses.
Mais tu es un être gênant, Liam. Tu as aimé une déesse, et profite encore aujourd'hui de son précieux cadeau. Les hautes sphères, bien que satisfaites de ton travail, commencent à craindre que tu n'échappes à leur contrôle, toi qui est actuellement au-dessus d'eux. Ils craignent que ton esprit tordu et torturé ne te fasse faire des choses encore pire que ce que la déesse prévoyait. Et Catharsis se doit d'annihiler toute potentielle menace.

Ton Temps est désormais compté, Dragon, et il serait préférable que tu t'en rendes compte le plus vite possible.
Âge:22
Comment tu as trouvé le forum ? Krr krr
Un petit commentaire ? Krr krr
Kay Keeh
Kay KeehGardien de la prison Catharsis
Date d'inscription : 16/12/2018
Messages : 20
Profil Académie Waverly
We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON EmptyDim 23 Déc - 14:18
aqzesdfgrhyjkuihylokl
UN LIEN OBLIGÉ QUAND TU SERAS VALIDÉ
O B L I G É
Hâte de voir le cara et tout chouquette!

_________________
Avatar par Chronos ♥️
Liens
Fiche
L. « Dragon » Cadelían
L. « Dragon » CadelíanScientifique instigateur
Date d'inscription : 22/12/2018
Messages : 16
Profil Académie Waverly
We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON EmptyDim 23 Déc - 18:29
O F C O U R S E
Bref, le cara' est fait, j'ai abandonné l'idée de le changer, j'ai trop l'habitude de jouer mon petit Dragon avec ce cara' de mayrde 8D

_________________
Le Néant
Le NéantGénèse grouillante
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 207
Profil Académie Waverly
We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON EmptyDim 23 Déc - 19:20

Validé !

Bienvenue sur le forum

Wouah, un premier personnage ambivalent comme on les aime! Mais quelque chose me dit qu'il n'a pas fini d'en baver. J'ai hâte de voir ça We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON 2958929555
Tu es donc validé sans aucune hésitation, évidemment!

Maintenant, libre à toi d'aller réserver ton avatar & ton appartenance non-humaine si tu... n'es pas humain (logique, merci Néant-obvious!) juste là!

N'oublie pas, également, d'aller lancer un dé pour avoir connaissance de ton premier pouvoir débloqué, juste là!

Également, pour finaliser le tout, si tu le souhaites, tu peux aller flâner du côté des relationships & des liens d'rps! Pour cela, il te suffit de te rendre ici!

Bon jeu parmi nous! ♥️
Le Néant.
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
We paint white roses red, each shade from a different divine head ♛ DRAGON Empty