Notre Histoire

"Les Dieux, les Déesses, les créatures et leurs engendrés sont tombés. Tous, les uns après les autres, ils ont été condamnés par l'humanité pour les crimes qu'ils avaient commis. Enfermés dans une prison taillée spécialement pour eux, ils sont désormais sous la surveillance des humains afin de s'assurer qu'ils ne seront plus une menace pour personne.
Chacun des prisonnier se voit confié à une escouade humaine chargée de le surveiller; le remettre dans le droit chemin. Vont-ils arriver à faire de ces monstres des pièces indispensables au monde de demain? Telle est la question…”La suite

Nouveautés

08/10 Le Néant se bouge les fessouilles, l'ouverture est proche!
08/10 FORUM OUVERT! Consulter
10/10 Envie de nous parler? Le Discord du forum est juste là! Consulter
03/11 Les Top-sites sont là! Consulter

Coups de


Partagez|

#2 • Contexte de Catharsis

Le Néant
Génèse grouillante
avatar
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 80
#2 • Contexte de Catharsis Mer 12 Sep - 20:57

Contexte

ILS SONT PARMI VOUS

Écoutez leurs histoires...

"Les Dieux, les Déesses, les créatures et leurs engendrés sont tombés. Tous, les uns après les autres, ils ont été condamnés par l'humanité pour les crimes qu'ils avaient commis. Enfermés dans une prison taillée spécialement pour eux, ils sont désormais sous la surveillance des humains afin de s'assurer qu'ils ne seront plus une menace pour personne. Chacun des prisonnier se voit confié à une escouade humaine chargée de le surveiller; le remettre dans le droit chemin. Vont-ils arriver à faire de ces monstres des pièces indispensables au monde de demain? Telle est la question…”

Sara B. Professeure en cursus mythologique à l'Université de Catharsis.


"De tout temps et dans toutes les mythologies, les dieux primaires ont émergés du Néant. Cette chose, aussi incomprise qu’elle était mystérieuse, fut enfin percée à jour par les scientifiques du nouveau millénaire.
Depuis près de vingt ans désormais, les humains sont devenus capables de lutter à armes égales avec les déités; mieux encore : de les battre.

Deux substances ont été extraites du Néant et, depuis lors, elles sont produites via un processus secret, connu seulement des concepteurs : Le Nihil & la Creaturae.

La première, le Nihil, permet le prodige de blesser les divinités, au point qu’elles ne puissent plus se relever dans certains cas. Décliner sous bien des formes, les objets fait dans le Nihil bloquent les pouvoirs des dieux et autres créatures mythologiques. Impossible alors pour ces derniers de retirer leurs entraves, ces dernières leurs collent à la peau comme le pire des parasites. Tel est le fer de lance de l’humanité. Les chasseurs se servent également d’accessoires fait en Nihil afin de mettre au jour la nature de ceux et celles voulant essayer de se cacher. En effet, la matière, sous sa forme primaire et non-personnalisée, vire au blanc lorsqu'elle est amenée à portée d'un être non-humain, qu'il s'agisse d'une Déités, d'un demi-sang ou d'une créatures. Un moyen imparable de mener à bien les expéditions.

De l’autre côté, la Creaturae permet à l’essence des immortels de s’exalter afin, notamment, de leur permettre de se soigner. Quel intérêt de capturer une divinité si l’on ne peut l’emprisonner, après tout? Régulièrement utilisée après une capture, la Creaturae accorde des prodiges que la médecine aurait rejeté dans d’autres cas."

Samuel W., scientifique au sein de la prison Catharsis.


"Catharsis est le nom de l’immense continent artificiel bâti au coeur de l’Océan Atlantique afin d’héberger la prison du même nom. Aménagé afin de supporter l’infrastructure du bâtiment carcéral, il a pourtant élargi son panel de responsabilités puisqu’il permet à une ville moderne, nommée Humanis, de s’épanouir sur ses côtes.

Une forêt luxuriante, mais aussi des lacs ont été institués entre les roches métalliques et se développent depuis lors avec une faune et une flore riches. Rien n’est laissé au hasard pour permettre à cet écosystème de perdurer.

La prison Catharsis est, quant à elle, organisée en ‘branches’. Chaque panthéon possède sa propre aile, mais cela ne veut pas dire, pour autant, que les divinités sont piégées constamment dans leurs cellules, bien au contraire.
Les prisonniers et prisonnières sont libres d’aller et venir comme bon leur semble à travers les couloirs communicants d’une aile à une autre. Le soir venu, seulement, ils doivent alors retourner à leurs cellules respectives et ainsi de suite.

L’énergie émanant en permanence des déités capturées alimente non seulement la prison, mais également une bonne partie de l’île, ce qui fait de ce continent un bloc auto-suffisant - une révolution dans l’ère des énergies nouvelles."

Lydia K. Chasseresse pour la prison de Catharsis.

"Pour s’assurer de conserver cette source d’énergie, les divinités sont gardées à doubles tours dans des geôles faites de Nihil, en plus de devoir supporter des entraves quasi-permanentes. Car, il existe une pratique pouvant être considérée comme barbare, mais que nulle n’ose encore remettre en question : La lutte des Éternels. Le principe est simple, une partie de la prison est aménagée comme un ring dont les cordages et autres sécurités sont trempées dans le nihil. Aucune échappatoire possible pour les combattants, donc. Comme pour n’importe quel combat, des paris sont organisés et des sommes d’argents parfois conséquentes mises en jeux. Les duels ne prennent fin que lorsque l’un des deux participants est trop mal en point pour se relever. Car, si le nihil peut aussi être utilisé pour ‘convaincre’ les sélectionnés de se prêter à ce jeu dément, la Creaturae est alors utilisée pour rendre au vaincu sa santé d’avant le combat. Il serait trop bête de perdre cette source d’amusement."

Akiko U. Infirmière mythologique à la prison Catharsis.

"Chaque divinité est “confiée” à une escouade de quatre ou cinq humains chargés de la remettre dans le droit chemin, de lui faire comprendre que les crimes commis sont impardonnables; en clair: de les rendre aussi docile que possible. Et pour cela, tous les moyens sont bons. Les jeunes recrues sont encouragés à faire preuve d’imagination. Ils peuvent également sortir de la prison avec leur divinité associée si cette dernière porte des entraves renforcées au nihil à trois endroits du corps ainsi qu’une puce GPS. Prudence est mère de sûreté."

Zeian L. Chasseur émérite.

"Il y a, cependant, une choses que les humains ignorent encore et que le nihil ne peut entraver dans ses filets divins. Les créatures emprisonnées ont la facultés de pouvoir s’isoler dans un lieu au delà de l’imagination humaine. Le plan astral, puisque tel est son nom, leur permet de se retrouver durant des méditations profondes, afin de pouvoir parler en toute quiétude, sans être espionnés ou dérangés par les êtres humains. Il s’agit là de leur tout dernier bastion de liberté qui, même s’il n’a aucune emprise sur le monde physique, puisque leurs enveloppes de chairs sont enchainées du nihil, peut se révéler fort utile."

XXX - Déité emprisonnée.

"Chaque prisonnier possède une ‘identité civile’ -en plus de leurs noms communs- qui lui est bien souvent donnée par la personne ayant géré la capture de la divinités concernées. Il est souvent perçu comme très honorable de pouvoir nommer une déité ou une créature. Voici pourquoi, bien souvent, les chasseurs ayant l’insigne honneur de pouvoir en capturer une lui attribue leur nom de famille, afin de faire auréoler la réputation de leur lignée avec la gloire des combattants. Seuls les demi-sangs échappent à cette règle puisque généralement, ils possèdent déjà un nom humain, du fait de leur lignage bâtard."

Lune S., Habitante d'Humanis, pro-Catharsis.

Mais une résistance s’organise, petit à petit. Certains êtres humains, qui se sont nommés eux-même les Exordii, réfutent Catharsis et l’enfermement des divinités de la sorte. Alors, clandestinement, ils se rassemblent et prient pour les incarcérés, leurs donnant ainsi la force de continuer à survivre - car sans prières, même fugaces, les créatures ne pourraient survivre dans le monde des hommes. Des actions pour empêcher cette société d’un genre nouveau de nuire seraient à la réflexion mais pour l’heure, il serait encore trop tôt pour passer véritablement au cœur des agissements directs contre la prison elle-même. En réalité, on ignore encore tout de ces fameux Exordii. Ce n'est peut-être qu'une simple légende urbaine..."

Rumeur récoltée sur internet.
.
Voir le profil de l'utilisateur
#2 • Contexte de Catharsis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Murder Party n°4 : une soirée entre personnes de bonne compagnie règles et contexte
» [1] Contexte / Histoire
» Contexte de base de Lycampire
» Raphia (LEGION)
» CONTEXTE ▷ l'histoire du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Premiers galons :: Lectures primaires-
Sauter vers: